Accueil
puce Accueil puce  Qui sommes-nous ? puce  Partage d'expérience CCE

Partage d'expérience CCE

Partage d'expérience CCE : Adeline MASSON

 

La Turquie, une découverte : venez vérifier vous-mêmes !

 

Rangez TOUS vos préjugés au placard. J'ai bien dit tous. Et vous pourrez peut-être comprendre pourquoi la Turquie peut se révéler comme l'expatriation personnelle et professionnelle à la fois la plus dépaysante et la plus "accessible".

- Personnellement, je ne connais pas une seule personne qui n'ait pas été subjuguée par ce pays et notamment par la ville emblématique et mystique d'Istanbul, par la gentillesse, le dynamisme et l'hospitalité des turcs. Sans parler de la qualité de vie et du service, qui est aujourd'hui, contrepartie du ralentissement économique, comme la parité TL (Turkish Lira) / Euro, 4 fois moins cher qu'en Europe...
- Professionnellement : à seulement 3h de Paris, Lyon, Nice ou Marseille, et 1h de décalage horaire, qui peut rêver d'une situation géographique plus intéressante pour un marché de cette taille (qui représente plus de 2 fois celui du Maghreb), avec un fort potentiel et nécessitant une capacité d'adaptation bien moindre que la plupart des pays à cette distance de la France ? 
D'ailleurs et comme beaucoup de managers, je vis moi-même entre les 2 pays !

 

Une association unique et riche de 2 cultures de travail :

Passionnée de management interculturel, après avoir vécu dans des environnements aussi différents que les Etats-Unis, le Chili ou l'Allemagne, travailler en Turquie m'est apparu comme une révélation : je suis convaincue qu'une des clés du succès d'implantation dans un pays est d'être complémentaires (mais pas opposés :-))

En effet et pour reprendre l'introduction de Xavier, la France et la Turquie sont bien "si proches et si différents à la fois ». Si proches parce que, de la même façon que la France se situe entre l'Europe du Nord et l'Europe du Sud, la Turquie fait le pont entre l'Orient et l'Occident ; les 2 pays sont dotés d'infrastructures solides tout en favorisant la culture orale et la relation humaine.

En même temps, le (jeune) peuple turc est, avec les Etats-Unis, le plus entrepreneurial que j'ai rencontré. D'ailleurs, on ressent à Istanbul une énergie que nombreux comparent à New York ou Shanghai ! Dans une société digitalisée qui n'attend pas et favorise le « test & learn », nous avons beaucoup à apprendre de cette "agilité empirique" de la population turque...

 

Un business model reposant entièrement  sur ces 2 pays :

Ainsi l'agence de communication de digital et design « ddip » que j'ai fondée avec mon associé turc, Sani Levi, réunit-elle le meilleur des 2 cultures et savoir-faire indispensables dans le domaine de la publicité aujourd'hui : le rationalisme des lumières, la faculté de conceptualisation et la qualité française, et la créativité ex nihilo, la flexibilité et la rapidité d'exécution turques. 
Le secteur digital, même s'il est moins structuré, est même plus avancé en Turquie qu'en France : poussé par une population ayant majoritairement moins de 30 ans et par essence "communautariste" (9ième pays pour Facebook), le pays est doté de nombreuses agences performantes et à un prix d'entrée bien moins cher que l'Europe.

D'ailleurs, pour plusieurs de nos clients français tels qu'Engie, Pierre Fabre, Lesaffre ou les Laboratoires Urgo, nous avons eu la possibilité de mener à bien des projets digitaux bien plus "osés" en Turquie (mais aussi dans la région, cf infra) qu'en France.

 

La marque France vue depuis la Turquie : et vous ?

Au-delà de la communication, du digital ou du design, pourriez-vous VOUS aussi bénéficier de ces synergies ?

La culture et langue française bénéficient d'une histoire avec la Turquie et d'une aura séculaire dont votre image de marque profitera naturellement pour son positionnement - et qui va bien au-delà de la simple "french touch" à l'international !
De même, cette relation privilégiée vous permettra également d'attirer des talents turcs, même dans une petite structure, pas seulement parce que les entreprises étrangères offrent une garantie supplémentaire, mais pour le prestige de la "carte de visite".

Et l'image de la Turquie dans le monde me direz-vous ? Certes, il est aujourd'hui plus difficile de communiquer sur cette région en France, mais en dehors de cette page cela n'est pas obligatoire :-), tandis que la Turquie rayonne bien au-delà de l'Europe et constitue une vraie porte d'entrée vers l'Asie Centrale et de plus en plus une excellente vitrine pour le Moyen-Orient.

 

Les principaux défis à relever : commercial, RH...

Il ne faut pas se voiler la face, s'implanter en Turquie demeure un vrai challenge : les turcs sont d'excellents hommes d'affaires et négociateurs et ne laisseront pas prendre leur part de marché facilement. Ils accueilleront votre savoir-faire technologique à bras ouvert mais non sans risque de tenter de le reproduire par la suite ! Manager en Turquie, où la confiance est plus affective que cognitive, est également un travail de chaque instant... mais passionnant.

Réussir commercialement, établir votre réseau et parvenir à déléguer en Turquie ne sera pas simple - mais c'est pour cela que nous, CCEF, sommes là en relai et vous ferons gagner du temps, de l'efficacité et de la sécurité pour prendre la route de la soie !

C'est le moment de tourner votre regard vers la Turquie : de nombreux investisseurs se sont récemment désengagés de la région. On peut bien entendu les comprendre, mais l'audace et les efforts de ceux qui s'y engagent ou s'y renforcent, seront récompensés. 
En tant que "jeune" femme étrangère, entrepreneuse dans le digital, ce pays m'a offert des opportunités et une aventure qui m'a permis, en moins de 4 ans, de créer 2 entreprises (une à Istanbul et une à Paris) et d'opérer dans plus de 5 langues et pays.

Je ne peux donc que vous inviter à contacter les CCEF Turquie qui partagent, quelque soit le secteur d'activite et leurs responsabilites, la même conviction envers la richesse et le formidable potentiel des relations entre la France et la Turquie.